Le guide de l’isolation du toit et des combles

Le guide de l’isolation du toit et des combles

Une toiture mal isolée est plutôt facile à repérer : grâce aux pigeons et aux mouettes assis sur son toit, appréciant toute la chaleur qui monte de la maison. Les maisons qui ne tiennent pas la neige sur leur toit en période de froid sont également des maisons dont la toiture est probablement mal isolée.

 

 

Pourquoi faut-il isoler les combles ?

Dans les maisons non isolées, 30% de la chaleur perdue s’échappe par le toit. Ainsi, l’installation d’isolant dans votre grenier ou vos combles perdus est un excellent moyen d’améliorer le confort de votre maison. Bonne nouvelle : les isolants ont une bonne durée de vie et se tassent plus ou moins en fonction de l’isolant et du mode d’isolation choisis : isolation par soufflage (ouate de cellulose, laine de roche ou laine de verre) ou isolation en laine déroulée ou isolation par panneaux semi-rigides. Quelle que soit l’isolation de combles choisie, l’investissement de départ est rapidement amorti  grâce aux économies d’énergie, car le coût de l’isolation des combles est relativement faible. Les Couvreurs Occitans pratiquent des tarifs à partir de 25€ du m², en fonction du matériau choisi et de l’accessibilité de vos combles.

Qu’est-ce que l’isolation des combles ?

L’isolation des greniers est une barrière de matériau à l’intérieur de votre espace sous toiture. L’isolant peut être posé entre les solives (les poutres horizontales le long du plancher de votre grenier) ou les chevrons (les poutres angulaires qui soutiennent le toit).

Quoi qu’il en soit, l’isolation des combles ralentit le transfert de chaleur entre votre espace de vie et le monde extérieur, créant une maison plus chaude en hiver et plus fraîche en été. L’isolation entre les solives maintient la chaleur dans votre espace de vie et créé un grenier froid, tandis que l’isolation entre chevrons (appelée également isolation sous toiture ou isolation sous rampants) vous permet de garder la chaleur dans l’espace sous le toit : c’est une solution recommandée pour les combles aménagés.

D’autres avantages de l’isolation du toit incluent :

  • Réduction des factures de chauffage.
  • Réduire l’empreinte carbone de votre maison.
  • Améliorer sa cote d’efficacité énergétique.
  • Augmenter la valeur de votre maison.

Combien pourrais-je économiser en isolant mes combles ?

Le toit et les combles sont responsables de 30% des pertes de chaleur d’un logement.

  • Le toit est la paroi la plus exposée à l’air extérieur. Les combles vivent des changements de température importants: très chaud en été et très froid en hiver. Par ailleurs, la chaleur montant, le toit et les combles sont le dernier rempart aux fuites d’air chaud.
  • En isolant le toit de votre logement, vous pouvez faire 30% d’économies d’énergie.
  • Profitez des certificats d’économie d’énergie pour financer une partie de vos travaux de rénovation énergétique
  • Bénéficiez également d’un crédit d’impôt de 30% et d’aides comme l’éco-prêt à taux zéro.

Puis-je isoler mes combles moi-même ?

Il est possible (en fait très simple) de poser soi-même l’isolation du toit, à condition que :

  • Il soit facile d’accéder à votre espace de toiture.
  • Il n’y ait pas de problèmes d’humidité ou de condensation.
  • Vos solives de grenier sont régulièrement espacées.
  • Vous n’essayez pas d’isoler un toit plat.

Pour quelque chose de plus compliqué que cela, vous devrez être un bricoleur expérimenté ou faire appel à un couvreur professionnel qui sait comment isoler des combles de la façon la plus appropriée et efficace.

Les toits plats devraient toujours être isolés par un professionnel, et si l’espace est humide, vous devrez régler ce problème avant de commencer les travaux d’isolation des combles.

Si vous vivez dans une maison d’époque ou une maison construite avec des pierres traditionnelles locales ou d’autres matériaux, assurez-vous d’utiliser des matériaux et des méthodes d’isolation de grenier appropriés. Sinon, votre maison pourrait ne pas être en mesure de retenir la chaleur ou de rester au sec, comme elle le devrait. Il peut être préférable de consulter ou d’employer des artisans locaux formés aux techniques pertinentes.

ATTENTION ! Pour bénéficier des aides de l’Etat (Crédit d’Impôts, Eco-PTZ… mais également CEE), il est nécessaire de faire appel à une entreprise qualifiée RGE pour la réalisationd e vos travaux d’isolation.

Quelle est la meilleure isolation pour mes combles si je décide de le faire moi-même ?

Si vous avez un grenier sec avec un accès facile et des solives uniformément espacées, la façon la moins chère et la plus simple de l’isoler est de l’isoler entre les solives, avec des rouleaux d’isolant de couverture de toit. Il peut s’agir de laine minérale, de fibre de verre ou de matériaux recyclés.

Tout d’abord, débarrassez vos combles de tout encombrement de l’espace.

Il faut calorifuger les tuyaux et les réservoirs d’eau dans l’espace du toit pour éviter qu’ils ne gèlent, car l’entre-toit deviendra beaucoup plus froid lorsqu’il sera isolé de l’espace habitable situé en dessous.

Vérifiez s’il y a des fils électriques dans votre grenier. Si c’est le cas, ils devront être au-dessous du matériau isolant, mais ne doivent pas être étirés pour être atteints. Si vous ne savez pas quoi faire, consultez un électricien professionnel (nous pouvons vous en recommander dans la région de Toulouse).

Mesurez votre grenier et achetez suffisamment de produit isolant pour le remplir jusqu’à une profondeur d’au moins 270 mm.

Dérouler l’isolant et le poser entre les solives. La plupart des solives mesurent environ 100 mm de haut (mais mesurez d’abord la vôtre pour le confirmer), vous aurez donc besoin de 100 mm de laine épaisse pour cette première couche. Les rouleaux d’isolation des greniers ont généralement une largeur de 1140 mm, il vous faudra donc probablement les couper pour les adapter. Utilisez des ciseaux, car déchirer ou étirer le matériau compromettra son efficacité.

Créez un deuxième calque perpendiculairement au premier. Si votre première couche a une profondeur de 100 mm, vous aurez besoin de 200 mm de laine (voir en fonction du matériau) pour la deuxième couche.

L’isolation de votre toiture atteindra ainsi une profondeur de 300 mm, ce qui devrait suffire à empêcher la chaleur de s’échapper des pièces situées en dessous.

Comment puis-je empêcher l’air chaud de s’infiltrer dans le grenier par sa trappe d’accès ?

Assurez-vous que la trappe est bien ajustée. Si ce n’est pas le cas, vous devrez peut-être la remplacer. Si elle semble s’ajuster plus convenablement en hiver qu’en été, il se peut que vous ayez de l’humidité dans vos combles, et vous devrez vous y attaquer avant de penser à l’isolation du toit.

Une fois que vous avez une trappe bien ajustée, appliquez un coupe-courant d’air entre la trappe et le cadre.

Vérifiez qu’il n’y a pas d’autres trous dans le toit – au-dessus de l’armoire de ventilation, par exemple, ou autour des tuyaux. S’il y en a, vous devrez les sceller avant d’isoler votre grenier.

J’ai converti mes combles en espace habitable, comment les isoler ?

Si vous utilisez le grenier comme chambre à coucher, salle de jeux ou bureau, vous voudrez le garder aussi chaud que le reste de la maison, il est donc inutile d’isoler le plancher de l’entre-toit. Au lieu de ça, vous devez isoler le toit. Deux possibilités s’offrent à vous :

  • isolation sous toiture, également dite sous rampants : on place l’isolant entre les chevrons. Le matériau isolant choisi doit être coupé exactement à la bonne taille pour s’ajuster à la forme de la toiture et ne laisser passer aucun courant d’air. Pour obtenir une résistance thermique de 6 (R=6 m²/kwh), l’isolation sous toiture doit être au minimum de 200mm (valeur pour la laine de verre GR32), en fonction du matériau choisi et du confort thermique recherché. L’épaisseur nécessaire dépend aussi de la hauteur sous plafond souhaitée.
  • isolation sur toiture, également appelée « sarking ». cette solution d’isolation de toiture permet justement de ne pas perdre de hauteur sous plafond, mais nécessiet une mise en oeuvre plus lourde, induisant une réfection complète de la couverture.

La trappe de mon grenier est trop petite pour qu’un adulte puisse la franchir, comment puis-je isoler mon grenier ?

Faites appel à un couvreur professionnel, qui utilisera une machine à souffler pour propulser les flocons d’isolant choisis selon un mode opératoire précis. Vous pourrez choisir une isolation par soufflage de ouate de cellulose, de laine minérale ou de laines plus écologiques. La mise en oeuvre de ce type d’isolation est rapide et vous sentirez rapidement l’amélioration de votre confort thermique.

Mon réservoir d’eau froide et ma tuyauterie sont dans le grenier. Est-ce que l’isolation les affectera ?

Oui, si vous posez de l’isolant entre les solives, l’espace du toit deviendra extrêmement froid en hiver. Vous devez donc isoler (calorifuger) votre réservoir et vos tuyaux individuellement pour vous assurer qu’ils ne gèlent pas et n’éclatent pas.

Cependant, si vous isolez sous rampants plutôt qu’au sol de votre grenier, l’espace sera chaud et vos tuyaux devraient rester en bon état.

 

Comment choisir son artisan ?

  • Tout d’abord, il est préférable de choisir un artisan agréé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour pouvoir profiter des crédits d’impôts, primes CEE, Eco-PTZ , eco chèque région etc. Il s’agit également de s’assurer de faire appel à un artisan qualifié ayant à cœur de conduire ses travaux dans le respect de la qualité. Chez Les Couvreurs Occitans, nous nous assurons de respecter des règles fondamentales telles que :
  • Le respect des délais
  • Être à l’écoute du client
  • Apporter les meilleures solutions d’isolation
  • Le savoir-être de ses artisans qualifiés

En combinant tous ces éléments vous vous assurez de faire le meilleur choix pour vos travaux d’isolations, nul besoin d’attendre que l’hiver soit là !

 

 

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.